fbpx
Close

24 juillet 2019

Rénovation énergétique: les enjeux


Dans la nuit du 18 au 19 juillet, le Sénat a adopté en première lecture le projet de loi énergie et climat, qui prévoit d’atteindre la “neutralité carbone” à l’horizon 2050, face à “ l’urgence écologique et climatique”. Or, le secteur du bâtiment occupe une place essentielle si l’on veut se donner les moyens d’atteindre les objectifs annoncés. Les chiffres sont connus : le bâtiment représente 43 % de la consommation d’énergie finale en France. Il compte pour près du quart des émissions de GES, derrière les transports mais devant l’agriculture, l’industrie et la production d’électricité. Autrement dit, une politique durable ambitieuse ne peut pas se passer d’un effort substantiel sur le secteur du bâtiment. De ce côté, certaines organisations ont souhaité participer à la constructions de ces nouveaux objectifs. L’institut Montaigne, entre autre a notamment publié des propositions pour massifier la rénovation énergétique des bâtiments.

La rénovation énergétique consiste à entreprendre des travaux qui visent à diminuer la consommation énergétique du bâtiment, et de ses habitants ou utilisateurs.

Depuis 2007, l’Etat tente d’impulser cette démarche en aidant financièrement et en encourageant la réalisation de travaux de rénovation. Selon l’institut Montaigne, il faudrait s’attaquer aux leviers incitatifs. En ayant tenté de prendre en compte la diversité des profils – du propriétaire-bailleur au locataire en passant par l’élu local -, l’Institut a donc formulé 9 propositions “pour remettre le parcours client au coeur de la rénovation énergétique”, avec comme objectif une meilleure lisibilité et une plus grande efficience du secteur de l’efficacité énergétique.


Constat: il existe beaucoup d’offres pour procéder à une rénovation énergétique des bâtiments, pourtant, la demande n’augmente pas. 

Perçues comme complexes, superflus, techniques et peu rentables par le maître d’ouvrage,  les rénovations énergétiques des bâtiments ne sont pas considérées comme des investissements intéressants. L’enjeu est donc de rendre la rénovation énergétique attractive pour chacun. Pour cela, repartons des raisons qui pousseraient un maître d’ouvrage à effectuer des travaux d’efficacité énergétique. Évidemment, d’un ménage à une municipalité en passant par un grand groupe privé, les facteurs décisionnels diffèrent.

L’institut Montaigne suite à ce constat a donc mis en avant ces recommandations évoquées précédemment. Elles s’adressent à la fois aux pouvoirs publics, mais aussi aux acteurs privés qui ont intérêt à investir le champ de la rénovation énergétique. 

Retrouvez un résumé du rapport rédigé en juillet 2019: https://www.institutmontaigne.org/ressources/pdfs/publications/renovation-energetique-chantier-accessible-a-tous-resume.pdf


Pourquoi réaliser la rénovation énergétique, aussi appelée “éco-rénovation” ? 

Contrairement aux idées reçues, il est évident que ces rénovations permettent à long terme de réaliser des économies d’argent. Ces travaux permettent de diminuer énormément la consommation énergétique dans les locaux. Lorsque l’on associe la baisse de la facture de chauffage aux bons gestes pour réduire la consommation en eau, il ressort de cela que la rénovation énergétique permet de réaliser des économies énormes. 

Il faut s’en douter, rénovation énergétique rime avec isolation des combles, de la toiture, des parois intérieures et extérieures. Ces travaux permettent non seulement d’améliorer son impact écologique mais aussi d’accéder à un confort de vie au quotidien. Avoir moins chaud l’été et moins froid l’hiver grâce à une infrastructure de qualité fait d’un logement un lieu bien plus agréable à vivre. Concrètement, la rénovation énergétique fait bénéficier d’un confort thermique et d’un confort acoustique hors pair. 

De plus, il est possible de bénéficier des aides pour les travaux. En effet, ce sont souvent des travaux onéreux, et nombreux sont les particuliers qui ne disposent pas des moyens financiers nécessaires pour engager ceux-ci. Bien heureusement, lorsque vous faites ce choix, l’Etat valorise cette démarche environnementale et a mis en place des aides qui permettent à tout le monde de financer facilement les éco-travaux. 

Plus le nombre annuel de maisons rénovées est élevé, plus l’on réduit les émissions de dioxyde de carbone dans l’air. Plus généralement, c’est l’ensemble des gaz à effet de serre émis par les habitations qui se trouve réduit grâce aux éco-travaux.

La rénovation énergétique octroie bien évidemment le droit d’une réalisation d’une plus-value lors de la location ou la revente, car après la réhabilitation d’un logement, ce dernier prend de la valeur lorsqu’il intègre de bonnes performances énergétiques. 

Enfin, quoi de mieux qu’une maison dans laquelle les installations sont conformes aux normes de transitions énergétiques en vigueur. D’une part, vous contribuez activement à la lutte contre le dérèglement climatique. d’autre part, vous renforcez la sécurité de votre maison sur le long terme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur notre site, nous considérons que vous acceptez leur usage